Photo du diable rouge Divock Origi

Divock Origi

Les joueurs de l'équipe nationale belge de football

Divock Origi, ce diable rouge

Outre les qualités de son papa Mike Origi (puissance, rapidité, pugnacité), Divock possède aussi un passeport belge. Après une première saison pleine de succès du côté de Lille, il est sélectionné par Marc Wilmots pour la coupe du monde 2014, à la grande surprise de tous.

Quoi de neuf sur ce Diable de Divock Origi

  • Des Diables Rouges prolifiques avant les prochains matchs face à Chypre et Israël!

    Parmi les diables, certains attaquants ont passé l’hiver dans le doute. Mais à quelques jours du match contre Chypre, comptant pour les qualifications pour l’Euro 2016 en France, ils retrouvent leurs sensations et reviennent au premier plan.

    Les deux exemples les plus flagrants sont Romelu Lukaku et Divock Origi, mais d’autres ne sont pas en reste:

    • Romelu Lukaku auteur de 7 buts en 4 rencontres d’Europa League. Après une longue période de disette, le grand Romelu retrouve enfin son sens du but.
    • Divock Origi auteur d’un triplé avec le LOSC contre Rennes lors de la dernière rencontre de Ligue 1.
    • Christian Benteke a marqué 3 buts lors des 2 derniers matchs de championnat.

    N’oublions pas Kevin de Bruyne, qui a (encore) planté deux buts à l’inter en Europa League et un autre à Fribourg lors de la dernière rencontre de Bundesliga. Eden Hazard  aussi continue sur sa lancée; il a inscrit un penalty face au PSG en Champions league, et marqué face à West Ham lors de l’avant dernière journée de Premier League.

    Avec une telle armada, nous avons beaucoup de chances de trouer les filets des gardiens de Chypres et d’Israël !

  • Benteke, Lukaku et Origi ensemble sur le terrain

    Ce mercredi 13 novembre 2014, lors de la victoire 3 – 1 en match amical contre l’Islande, Marc Wilmots a une nouvelle fois surpris tout le monde en procédant à des remplacements inattendus.

    En effet, aux 46e et 49e minutes, notre coach a sorti deux milieux de terrain pour faire rentrer Divock Origi et Romelu Lukaku. Christian Benteke, déjà sur le terrain, s’est alors positionné en soutien juste derrière Lukaku. Divock Origi, quant à lui, s’est placé sur le flanc droit. D’oeil d’observateur, nous n’aurions jamais pensé que le coach tenterait un tel système.

    Sans être transcendant (à cause, probablement, du manque d’automatismes dans cette configuration), ce nouveau système a permis à Romelu et Christian d’être moins esseulés, de pouvoir combiner ensemble et ainsi toucher plus de ballons.

  • Le mercato estival 2014 des Diables Rouges…

    mercato 2014

    Chaque été, les rumeurs vont bon train concernant le passage de certains joueurs d’un club à un autre, et ces dernières années, les Diables Rouges ont plutôt la cote. Beaucoup de clubs sont prêts à ouvrir leur portefeuille pour s’offrir leur petit diable! Nous faisons le point sur la situation de ce mercato estival pour le moins animé.

     

     

    Daniel Van Buyten rebondit finalement… dans son jardin

    Raccrochera ? Raccrochera pas ? La saga de l’été fut sans conteste la suite que Big Dan allait donner à sa carrière. Les rumeurs, mauves et étrangères, ont affolé les médias sportifs, avant que Daniel ne décide finalement de ranger ses crampons au placard

     

    Le pari risqué de Thomas Vermaelen au FC Barcelone

    Après une saison passée en grande partie sur le banc des gunners, Thomas Vermaelen se devait de rebondir ailleurs. Le rebond est surprenant, puisqu’il le conduit jusqu’au Nou Camp, dont il devient le tout premier représentant belge. Respect et fierté sont au rendez-vous. Quant au temps de jeu, c’est une autre paire de manches. Va-t-il s’imposer au Barca ?

     

    Steven Defour : un pas en arrière à Anderlecht pour mieux rebondir?

    Fortement courtisé par le PSV Eindhoven, l’ancien soulier d’or a finalement atterri au Sporting d’Anderlecht. Un grand pas pour la Jupiler League, mais un petit pas en arrière pour lui, même si ce nouveau cap ne l’empêche visiblement pas d’être performant avec l’équipe nationale.

     

    Divock Origi passe à Liverpool mais est prêté à Lille

    Inconnu il y a encore trois mois, le fils de Mike a tapé dans l’oeil de nombreux recruteurs suite à ses performances au Brésil. Après un combat acharné, c’est finalement Liverpool qui a fait signer Il Divock ! Et pour ne pas ralentir son éclosion, il est dans la foulée prêté à son club formateur. Malgré ses qualités, il eut été difficile à ce jeune et grand espoir de concurrencer des attaquants tels que Lazar Marković, Daniel Sturridge ou encore Raheem Sterling .

     

    Romelu Lukaku quitte « enfin » Chelsea pour Everton

    Après deux prêts consécutifs, et malgré la trentaine de buts empilés en deux saisons en Premier League, il était dans l’air que le grand Romelu n’allait toujours pas recevoir sa chance à Chelsea. A peine son nom était placé sur la liste de transferts qu’il résonnait déjà dans les bureaux de grands clubs tels  : Tottenham Hotspur, Manchester City, AS Roma, Bayer 04 Leverkusen, AS Monaco, Atletico Madrid, Borussia Dortmund ou encore Liverpool. C’est finalement avec Everton, un club du sub-top qu’il connait bien, que Romelu a lié son avenir. De quoi lui promettre une place de titulaire, et le remettre sur la voie d’un avenir brillant. On l’oublie souvent, mais le Rom’ n’a que vingt ans.

     

    Thibaut Courtois est prêt pour Chelsea

    Le géant portier des Diables était obligé de déménager : sa villa madrilène était devenue trop petite pour y stocker tous les trophées et clean sheet accumulés durant trois saisons avec l’Atletico. Un retour à Chelsea annonçait une rude concurrence avec l’expérimenté Petr Cech, mais il semble que Thibaut ait déjà pris de l’avance. Mais où s’arrêtera-t-il ?

     

    Thorgan Hazard prêté au Borussia Mönchengladbach.

    Les deux frères Hazard ensemble à Chelsea? On peut toujours y croire, mais pour l’instant, Thorgan devra s’aguerrir en Bundesliga. Un pas en avant, après deux saisons plus que fructueuses en Jupiler League. Et les débuts n’augurent que de bonnes choses !

     

    Guillaume Gillet à Bastia

    On le sentait : le temps de Guillaume Gillet à Anderlecht était révolu. A 30 ans et après 6 années dans la capitale belge, le Liégeois d’origine file pour la première fois hors de nos frontières, plus précisément à Bastia. Un transfert dans un championnat plus ardu, pour retrouver sa place en équipe nationale ?

     

    Sébastien Pocognoli à West Bromwich Albion

    Après seulement 1 an et demi à Hanovre, Sébastien Pocognoli va relever un nouveau défi à WBA, où il va tenter de se montrer davantage, dans le but de redevenir plus qu’un réserviste en équipe nationale.

     

    Michy Batshuayi à l’Olympique de Marseille

    Barré chez les Diables par Romelu Lukaku, Christian Benteke et Divock Origi, la jeune pépite belge quitte le Standard pour l’Olympique de Marseille. Le transfert parfait, pour celui que la presse française qualifie déjà de « future meilleure surprise » de Ligue 1. Marseille est sans doute le club parfait pour permettre à Michy de percer, et d’intégrer définitivement le groupe des Diables Rouges

     

    Toby Alderweireld à Southampton

    Peu utilisé à Madrid, Toby a préféré rejoindre un club qui ne se priverait pas d’utiliser son talent. Les Saints restent sur une très bonne saison, mais ont laissé partir plusieurs de leurs cadres. Toby va-t-il rebondir ou s’enliser en Premier League ?

     

  • Belgique – Luxembourg: dans les crampons d’Adnan Januzaj et Divock Origi

    Adnan Januzaj - Divock Origi

    © goal Getty Images et dailymail EPA (retouche photo Antonin Kaminski)

    Quoi de mieux que ce match amical contre le Luxembourg (victoire 5-1 de nos chers Diables Rouges), pour tester les deux « petits » nouveaux de la sélection ? Présents parmi le groupe qui était en stage à Genk depuis quelques jours, Divock Origi et Adnan Januzaj semblent déjà bien acclimatés. Le contexte dans lequel ils ont obtenu leur premier cap était plus que favorable.

     

    Adnan Januzaj

    Le joueur de Manchester United est le premier des deux néophytes à fouler le terrain. Remplaçant Eden Hazard dès la reprise, il se met tout de suite en action, se rendant disponible pour ses coéquipiers, touchant un grand nombre de ballons. Il n’hésite pas à tenter rapidement sa chance au but, preuve que son jeune âge ne l’empêche pas de prendre ses responsabilités.

    Distillant sa technique avec une déconcertante nonchalance, il multiplie les phases de beau jeu. On note dans l’ordre : un super centre adressé sur la tête d’un coéquipier, un éclair de génie lorsqu’il se défait sans difficulté de 3 défenseurs adverses dans 2 mètres carrés, ou un coup du foulard digne de Cristiano Ronaldo. Visiblement très à l’aise, il fait de bons choix offensifs, et trouve souvent les espaces devant lui.

    Tout de même, cet étalage de qualité est trop flagrant que pour ne pas être volontaire … et cela lui vaut quelques pertes de balle, ou actions avortées, alors que d’autres solutions plus faciles se présentent à lui. Dans un tel match, ça passe, mais cela ne pardonnera sans doute pas, face à des équipes de plus gros calibre.

    On aura donc vu Adnan Januzaj très décontracté, et pas du tout intimidé par sa première sélection. Quoi de plus normal, le gaillard joue tout de même aux côtés de grandes stars à Manchester United, dans un stade de 75.000 places… comme il aime à le répéter.

    Ce qu’on a vu de lui ce lundi soir, en résumé:

    + Très à l’aise techniquement, surtout dans les petits espaces
    + Très bonne qualité de passe, longue et courte
    + contrôle de balle très précis
    + Se rend très disponible; est sans cesse en mouvement
    + Effectue de bons choix offensifs

    - Un peu trop entreprenant; il fait parfois le geste technique « de trop »
    - Quelques mauvais choix défensifs; il faudra qu’il soit plus rigoureux

     

    Divock Origi

    Entré en jeu à la 61e minute, Divock Origi remplace Romelu Lukaku, qui vient marquer 3 buts pour les Diables Rouges. Le Lillois a donc fort à faire s’il veut afficher le niveau du titulaire en puissance qu’il vient de remplacer.

    Son entrée n’est pas aussi étincelante que celle de Januzaj. Dans ses premières minutes, il touche peu voir quasiment pas de ballons. Avec un score de 3-1, les Belges se contentent principalement de faire tourner la balle. Dans cette configuration, Origi s’efforce d’exercer le pressing sur les défenseurs, et de créer des espaces en les attirant sur lui.

    Sa phase clef arrive à la 89e minute, lorsqu’il effectue une percée en puissance dans la défense luxembourgeoise et provoque un pénalty. Il avouera après le match avoir voulu le tirer, mais loin d’être déçu, il sera ravi de la transformation par Kevin De Bruyne.

    Ce qu’on a vu de lui ce soir en résumé:

    + Balle au pied, il joue plus en finesse que Lukaku
    + Bonne capacité à percer une défense lorsqu’il accélère face au but

     

    Pour conclure

    Adnan Januzaj et Divock Origi, sont bel et bien deux talents brut, avec une marge de progression énorme. De surcroit, ils évoluent avec une facilité déconcertante, sans doute grâce à leur expérience dans des clubs d’envergure (respectivement Manchester United et Lille). Il y a encore quelques années, les diables de moins de 21 ans, qui connaissaient la joie d’une sélection rapide, ne faisaient pas encore partie de grand clubs.

    Ne nous enflammons toutefois pas, car nombreux sont ces Diables Rouges qui ont connu la sélection fort tôt dans leur carrière, et qui se sont ensuite perdus en chemin.

    Laissons-les donc grandir, et gagner du gallon match après match. Une chose est certaine : avec le staff actuel, ils sont entre de bonnes mains.

  • Qui est ce Diable de Divock Origi?

    Divock Origi

    © LOSC (retouche photo Antonin Kaminski)

    Divock Origi ce nom ne vous évoque peut-être pas grand chose et pourtant il sera du voyage au Brésil. C’est pourquoi nous allons vous présenter le jeune attaquant des Diables Rouges.

    Le magicien Willy nous a sorti sa botte secrète lors de l’annonce des Diables Rouges qui partiront pour le Brésil. Là où beaucoup attendaient Michy Batshuayi, c’est finalement Divock Origi qui est sorti du chapeau du tacticien belge. A part en France, et plus particulièrement à Lille où le gaillard fait son trou depuis 2013, personne ne s’est trop attardé à suivre le néo Diables Rouge.

    Contrairement à son papa Mike Origi qui a représenté le Kenya à de nombreuses reprises durant sa carrière, Divock lui dès le départ opté pour la Belgique.

     

     

    Ce jeune Diable Rouge, Divock Origi 

     

    • né le 18 avril 1995 à Ostende

    • il possède la double nationalité kenyane et belge.

    • il mesure 1m85

    • il joue de préférence comme avant centre mais peut être utilisé sur l’aile (quelques fois aligné à gauche à Lille)

     

     

    Son parcours en équipe de jeune pour la Belgique

     

    Divock Origi a fait tout son écolage en équipe nationale belge. Ainsi, il est régulièrement appelé depuis les U15, et totalise 32 matchs avec 11 buts à la clef.

    Son fait le plus marquant en équipe de jeune: 10 buts marqués en U19

     

     

    Découverte de la ligue 1 lors de la saison 2012-2013

     

    Après avoir fait tout son écolage à Genk, à l’époque le club de son papa, il traverse la frontière française pour rejoindre Lille, et tenter de suivre les traces d’Eden Hazard.

    Après 11 matchs avec l’équipe B de Lille en CFA, Divock Origi va rapidement découvrir la Ligue 1. Entre février et mai 2013, il prend place sur le banc de plus en plus souvent. Il monte dix fois au jeu pour un total de 161 minutes, soit une moyenne de 16minutes par match. Pas si mal que ça pour un joueur âgé de seulement 18 ans. Ce faible temps de jeu n’empêche pas les médias français de le qualifier de révélation. Il faut dire que Divock s’était fait remarquer dès ses premiers pas en Ligue 1. Monté au jeu face à Troyes, il ne lui faut que six minutes pour égaliser, et permettre à son équipe de repartir avec le match nul.

     

     

    Deuxième saison en ligue 1 

     

    Bis repetita pour la saison 2013-2014. Pour son premier match de la saison, Origi marque son deuxième but, avec à la clef une victoire 1 – 0 contre Lorient. D’abord cantonné au rôle de joker de luxe, il est titularisé à de nombreuses reprises en deuxième partie de saison. Au tomber de rideau, il totalise 1.272 minutes de jeu en 29 matchs de championnat, au cours desquels il aura marqué cinq fois. Il dispute également 4 matchs de coupe de France, avec 1 but et 1 passe décisive au compteur.

     

     

    Ses principales qualités 

     

    Vitesse, puissance, envie et agilité sont les principales qualités du buteur. En dehors du terrain, il affiche un excellent tempérament. Capable de renverser une défense en fin de match, il s’affirme de plus en plus, et demeure un excellent espoir pour notre football.

     

     

    Ils ont notamment dit de lui

     

    René Girard entraineur de Lille « C’est un pur-sang qui est encore brut de brut. Il dégage une puissance et une agilité énormes devant le but »

    Benoît Pedretti coéquipier à Lille « Divock nous a apporté son envie et s’est montré décisif »

    • Salomon Kalou  coéquipier à Lille le compare à Patrick Kluivert (attaquant néerlandais qui a marqué 245 buts durant sa carrière pro), ce qui est plus que flatteur !

     

     

    Son rôle à la coupe du monde 2014 au Brésil 

     

    Personne n’ignore qu’avant tout, Origi doit sa sélection à la blessure de Christian Benteke. Son jeune âge, son manque d’expérience au niveau international, font de lui un pari pour l’avenir. En effet, sa courbe de progression garde une marge importante pour les années futures. Malgré tout, les candidats au poste ne manquaient pas. Son profil d’attaquant efficace, semblable à celui de l’infortuné Villan, ainsi que son exemplaire mentalité, auront certainement penché dans la balance.

    On peut raisonnablement penser qu’à moins d’une succession de blessures ou de suspensions, il ne faut pas s’attendre à voir Origi débuter une rencontre au Brésil. Il possède cependant les ressources nécessaires pour entrer en cours de jeu et faire mouche. Pour lui, sa sélection est déjà un grand moment. Tout le reste ne sera que pur bonus

    Néanmoins  il pourrait sans doute engranger pas mal de temps de jeu, et en cas de mutisme de Romelu Lukaku il pourrait prétendre à une place de titulaire vu le nombre réduit de réel attaquant de pointe dans la sélection.

     

     

    Ses déclarations au lendemain de sa première sélection avec les Diables Rouges

     

    « Je suis très content et fier de pouvoir représenter mon pays lors de cette Coupe du Monde. C’est un rêve qui s’accomplit et je suis vraiment heureux. Je ne peux pas dire que je m’y attendais, même si je n’ignorais pas que j’étais suivi et qu’il existait une possibilité pour que je sois choisi. Mais voilà, on ne peut jamais savoir. Lors des sélections, il y a toujours des surprises… Sincèrement, c’est un vrai bonheur de figurer dans cette liste. » 

    « La Belgique est pour moi une évidence, jamais je n’ai pensé jouer pour d’autres couleurs nationales. La Belgique, c’est ma maison. »

     

    Valeur marchande

     

    La valeur marchande de Divock ne fait que grimper depuis son arrivée à Lille, en juillet 2010. Elle est passée de 250.000 euros au début 2013 à 750.000 à la fin de la saison 2012-2013 pour être maintenant évalué à 1.000.000.

    Nul doute que sa valeur augmentera certainement encore et que sa sélection parmi les Diables Rouges va mettre un gros coup de projecteur sur la perle de Lille. Il sera désormais suivi par beaucoup d’observateurs et clubs internationaux.

Date de naissance

Le 18/04/1995 à Ostende

Poste(s) de prédilection

Attaquant de pointe, ailier gauche

Spécialité(s)

joueur physique

Taille et poids

1,85 m pour 75 kg

Première sélection

26/05/2014 contre le Luxembourg (5-1)