Photo du diable rouge Guillaume Gillet

Guillaume Gillet

Les joueurs de l'équipe nationale belge de football

Guillaume Gillet, ce diable rouge

Joueur de couloir, défensif comme offensif, Gillet découvre la D1 à La Gantoise avant de poser ses valises à Anderlecht. Il y connait la consécration, sous la forme de plusieurs trophées et d’un brassard de capitaine. Il n’est pas le plus talentueux de nature, mais il se distingue par un courage et une mentalité exemplaires.

Quoi de neuf sur ce Diable de Guillaume Gillet

  • Le mercato estival 2014 des Diables Rouges…

    mercato 2014

    Chaque été, les rumeurs vont bon train concernant le passage de certains joueurs d’un club à un autre, et ces dernières années, les Diables Rouges ont plutôt la cote. Beaucoup de clubs sont prêts à ouvrir leur portefeuille pour s’offrir leur petit diable! Nous faisons le point sur la situation de ce mercato estival pour le moins animé.

     

     

    Daniel Van Buyten rebondit finalement… dans son jardin

    Raccrochera ? Raccrochera pas ? La saga de l’été fut sans conteste la suite que Big Dan allait donner à sa carrière. Les rumeurs, mauves et étrangères, ont affolé les médias sportifs, avant que Daniel ne décide finalement de ranger ses crampons au placard

     

    Le pari risqué de Thomas Vermaelen au FC Barcelone

    Après une saison passée en grande partie sur le banc des gunners, Thomas Vermaelen se devait de rebondir ailleurs. Le rebond est surprenant, puisqu’il le conduit jusqu’au Nou Camp, dont il devient le tout premier représentant belge. Respect et fierté sont au rendez-vous. Quant au temps de jeu, c’est une autre paire de manches. Va-t-il s’imposer au Barca ?

     

    Steven Defour : un pas en arrière à Anderlecht pour mieux rebondir?

    Fortement courtisé par le PSV Eindhoven, l’ancien soulier d’or a finalement atterri au Sporting d’Anderlecht. Un grand pas pour la Jupiler League, mais un petit pas en arrière pour lui, même si ce nouveau cap ne l’empêche visiblement pas d’être performant avec l’équipe nationale.

     

    Divock Origi passe à Liverpool mais est prêté à Lille

    Inconnu il y a encore trois mois, le fils de Mike a tapé dans l’oeil de nombreux recruteurs suite à ses performances au Brésil. Après un combat acharné, c’est finalement Liverpool qui a fait signer Il Divock ! Et pour ne pas ralentir son éclosion, il est dans la foulée prêté à son club formateur. Malgré ses qualités, il eut été difficile à ce jeune et grand espoir de concurrencer des attaquants tels que Lazar Marković, Daniel Sturridge ou encore Raheem Sterling .

     

    Romelu Lukaku quitte « enfin » Chelsea pour Everton

    Après deux prêts consécutifs, et malgré la trentaine de buts empilés en deux saisons en Premier League, il était dans l’air que le grand Romelu n’allait toujours pas recevoir sa chance à Chelsea. A peine son nom était placé sur la liste de transferts qu’il résonnait déjà dans les bureaux de grands clubs tels  : Tottenham Hotspur, Manchester City, AS Roma, Bayer 04 Leverkusen, AS Monaco, Atletico Madrid, Borussia Dortmund ou encore Liverpool. C’est finalement avec Everton, un club du sub-top qu’il connait bien, que Romelu a lié son avenir. De quoi lui promettre une place de titulaire, et le remettre sur la voie d’un avenir brillant. On l’oublie souvent, mais le Rom’ n’a que vingt ans.

     

    Thibaut Courtois est prêt pour Chelsea

    Le géant portier des Diables était obligé de déménager : sa villa madrilène était devenue trop petite pour y stocker tous les trophées et clean sheet accumulés durant trois saisons avec l’Atletico. Un retour à Chelsea annonçait une rude concurrence avec l’expérimenté Petr Cech, mais il semble que Thibaut ait déjà pris de l’avance. Mais où s’arrêtera-t-il ?

     

    Thorgan Hazard prêté au Borussia Mönchengladbach.

    Les deux frères Hazard ensemble à Chelsea? On peut toujours y croire, mais pour l’instant, Thorgan devra s’aguerrir en Bundesliga. Un pas en avant, après deux saisons plus que fructueuses en Jupiler League. Et les débuts n’augurent que de bonnes choses !

     

    Guillaume Gillet à Bastia

    On le sentait : le temps de Guillaume Gillet à Anderlecht était révolu. A 30 ans et après 6 années dans la capitale belge, le Liégeois d’origine file pour la première fois hors de nos frontières, plus précisément à Bastia. Un transfert dans un championnat plus ardu, pour retrouver sa place en équipe nationale ?

     

    Sébastien Pocognoli à West Bromwich Albion

    Après seulement 1 an et demi à Hanovre, Sébastien Pocognoli va relever un nouveau défi à WBA, où il va tenter de se montrer davantage, dans le but de redevenir plus qu’un réserviste en équipe nationale.

     

    Michy Batshuayi à l’Olympique de Marseille

    Barré chez les Diables par Romelu Lukaku, Christian Benteke et Divock Origi, la jeune pépite belge quitte le Standard pour l’Olympique de Marseille. Le transfert parfait, pour celui que la presse française qualifie déjà de « future meilleure surprise » de Ligue 1. Marseille est sans doute le club parfait pour permettre à Michy de percer, et d’intégrer définitivement le groupe des Diables Rouges

     

    Toby Alderweireld à Southampton

    Peu utilisé à Madrid, Toby a préféré rejoindre un club qui ne se priverait pas d’utiliser son talent. Les Saints restent sur une très bonne saison, mais ont laissé partir plusieurs de leurs cadres. Toby va-t-il rebondir ou s’enliser en Premier League ?

     

  • Guillaume Gillet passe à Bastia

    On le sentait depuis quelques temps, Guillaume Voulait passer à autre chose après avoir atteint les 300 matchs avec le Sporting Anderlecht. Pendant les playoffs de la défunte saison il n’était même plus titulaire faute au retour en grâce d’Anthony Vanden Borre

    Il va donc tenter sa chance en Ligue 1 du côté du SC Bastia. Un club un peu inattendu, moins huppé que le club de la capitale bruxelloise.

    Est-ce déjà le début de la fin pour guillaume Gillet à seulement 30 ans?

  • Belgique 1 – 1 Croatie: Un manque de finition

    Belgique 1-1 Croatie

    © Le Soir (retouche photo Antonin Kaminski)

    Dans l’arène pour ce Belgique – Croatie:

    A notre gauche, Les Diables Rouges, l’équipe qui a fait les choux gras de la presse lors de ce mercato estival avec des transferts à 40 millions d’Euros pour Eden Hazard et Steven Defour. Une équipe de stars, sur le papier, dont tout le potentiel reste à confirmer lors des matchs officiels. Gonflés à bloc après leur victoire 0-2 au Pays de Galles.

    A notre droite, le challenger du jour: La Croatie, sa star Luka Modric, qui dispose néanmoins d’un collectif très fort et soudé, avec notamment l’ancien Brugeois Perisic. Fort d’une campagne réussie à L’Euro, dans un groupe difficile comportant les deux finalistes. Ils se sont par contre défait difficilement 1-0 de la Macedoine.

     

    L’affiche du groupe A tient ses promesses

    Le match démarre en fanfare, on observe d’emblée une forte densité de jeu. L’ambiance dans stade est vraiment excellente, mais prend rapidement, en même temps que nos Diables, un sacré coup sur la tête. Un centre de Mandzukic mal géré par notre défense est récupéré par Perisic. Le ballon finit au fond des filets, à peine 6 minutes de jeu et nous voilà déjà dans une situation inconfortable. Dans cette rencontre ou tout semblait possible, le meilleur comme le pire…

    Il y a trois ans, nous aurions sans doute perdu ce match. Mais c’est sans compter sur la force et le courage insufflés ces derniers temps par Marc Wilmots.

    Les Diables Rouges continuent à exercer une pression sur l’adversaire, pendant toute la première mi-temps, avec une possession de balle largement en leur faveur. Cette domination est récompensée juste avant la pause, par un somptueux but de Guillaume Gillet. Nous ne rentrons pas au vestiaire la tête basse.

    En deuxième mi-temps, le scenario est identique. La Belgique domine mais ne parvient pas à conclure ses occasions. Trop de long ballons à destination de Christian Benteke, qu’il ne parvient pas à négocier. Le nouveau striker d’Aston Villa gagne peu de duel de la tête, ce qui est pourtant fort, vu son mètre nonante et un. Sa seule grosse occasion est cette frappe contrée sur la ligne par un défenseur, alors que le but était grand ouvert suite à une erreur du gardien Croate. Un mètre plus près du but, et il ne pouvait pas la manquer. L’entrée au jeu de Kevin Mirallas n’apportera guère plus de danger devant Pletikosa, si ce n’est ce tir à la 87ème qui manque de nous offrir la victoire.

    La dernière action du match sera à mettre au profit des Croates, avec un très joli corner botté par Modric, et repris par Vida, qui passe miraculeusement à côté du but belge. Avant que l’arbitre ne siffle la fin sur un partage, qui nous laisse un goût de trop peu, mais que cette dernière occasion en or aurait pu transformer en défaite.

     

    En guise de conclusion

    Comme souvent, c’est la finition des attaquants qui a fait défaut. Trop peu de présence dans la surface de réparation, nos avants n’ont causé que trop peu de problèmes à la défense adverse. Si notre équipe regorge de talent, il nous manque encore ce « killer » aux avant-postes de l’équipe nationale. On ne pourra pas longtemps se permettre d’attendre des coups d’éclat de nos défenseurs ou milieux de terrain. Le point positif est que la rigueur défensive de toute l’équipe nous permet de prendre un point, là où par le passé, nous n’aurions peut-être rien récolté.

     

    • Le petit coup de gueule du match:

    Les sifflements lors de l’hymne Croate ; en tant que supporters, nous nous devons au même titre que les joueurs de transmettre les bonnes valeurs du football, à commencer par le fair play et le respect de l’adversaire.

     

    • les satisfactions du match:

    - Vincent Kompany: Irréprochable sur toutes ses actions, si ce n’est celle qui offre le goal à Perisic. Hormis cette hasardeuse remise dans l’axe, Vince à encore prouvé qu’il était un défenseur de classe mondiale.

    - Kevin De Bruyne : Entré en cours de rencontre, il a apporté beaucoup de vivacité. Par son sens du jeu et sa vista impeccable, il a distillé deux centres millimétrés, offrant autant de grosses occasions de but. Un titulaire en devenir ?

    - Marouane Fellaini: Il était « fatigué » et n’a pas débuté la rencontre, certes… Une fois monté au jeu, son apport sur les longs ballons s’est fait sentir, et la balance des duels gagnés de la tête a penché en notre faveur. Sans doute un des joueurs avec le plus gros volume de jeu.

    - La bonne organisation défensive: Nous avons laissé peu d’espace aux croates, nous sommes battus à de nombreuses reprises pour arracher le ballon. La Croatie et sa ligne d’attaque redoutable n’ont eu que 3 occasions franches.

     

    • Ca passe coussi-coussa:

    - Guillaume Gillet: Auteur de quelques passes ratées et peu sûr dans ses interventions. Il montre (encore) que l’arrière droit n’est pas sa place de prédilection, son placement fort hasardeux ne plaide pas en sa faveur. Mais son potentiel offensif, très important pour un défenseur latéral dans le football moderne, lui sauve la mise et nous permet surtout de prendre quand même un point. Et de quelle manière !

     

    • Le doute…

    Christian Benteke: n’a pas réussi à s’imposer face à ses adversaires, perdant presque tout ses duels de la tête et ne pesant pas réellement sur la défense. Même dans son jeu sans ballon, il n’a pas réussi à ouvrir suffisamment d’espace, pour permettre à nos infiltreurs de se créer des occasions. Ce qui inquiète, c’est qu’on peut douter qu’un de Camargo ou un Lukaku, tous deux en méforme, auraient pu mieux faire.

Date de naissance

Le 09/03/1984 à Liège

Poste(s) de prédilection

Arrière droit, milieu droit

Spécialité(s)

Joueur complet

Taille et poids

1,86 m pour 79 kg

Première sélection

13/10/2007 contre la Finlande (partage 0-0)