• Diables Rouges
  • Rode Duivels
  • Red Devils
  • Equipe belge
  • Belgische team
  • Belgian team

Une seule équipe, un seul pays, un jeu, le football
pour une seule envie... gagner !

10 novembre, 2014

Islande, une équipe qui crée la surprise

Iceland team

Ce mercredi 12 Novembre 2014, nos Diables rencontrent l’Islande au Stade Roi Baudouin pour un match amical, avant de recevoir, 4 jours plus tard, le Pays de Galles dans le cadre de la qualification pour l’Euro 2016.

 

L’Islande, royaume des geysers.

 

Située entre le Groenland et la Norvège, au nord-ouest des îles Féroé, l’Islande est une île volcanique de 103.000 km² avec une population de 320.000 habitants. Sa capitale, et plus grande ville, est Reykjavik, et sa devise « La Nation est construite sur la loi », parle d’elle-même.

 

L’Islande footbalistique

 

L’équipe nationale islandaise, dont les joueurs sont surnommés « Strakarnir okkar » (« nos garçons » en français) dispute la première rencontre de son histoire en 1930 face aux îles Féroé, match remporté sur le score de un but à zéro. Classée au 28ème rang du classement FIFA du 23 octobre 2014, entre l’Equateur et l’Autriche, l’équipe d’Islande, dont la moyenne d’age est de 27 ans, a particulièrement bien débuté sa phase qualificative pour l’Euro 2016. En effet, lors de son premier match elle s’impose contre la Turquie (3-0), avant de terrasser la Lettonie sur ses terres par une victoire (0-3). Et en guise d’orange sur le gâteau, les Islandais remportent un incroyable succès face aux Pays-Bas (2-0). Ces très bons résultats permettent a l’Islande d’être en tête de son groupe a égalité de points avec la République tchèque.

 

 

Des joueurs à surveiller

 

Sur les 22 joueurs qui composent l’équipe islandaise, un seul écume les terrains de notre Jupiler Pro League, il s’agit du millieu de terrain de Zulte Waregem Olafur Ingi Skulason. Dans d’autres championnats européens, nous retrouvons des joueurs comme Birkir Saevarsson (Pescara), Gylfi Sigurosson (Swansea), Kolbein Sigporsson (Ajax) et Alfreo Finnbogason (Real Sociedad).

 

 

Cas unique dans l’histoire du football

 

Les plus de 40 ans se souviendront sans doute d’Arnor Gudjohnsen. Sociétaire du club de Lokeren de 1978 à 1983 (136 matchs – 26 buts), puis d’Anderlecht de 1983 à 1990 (139 matchs – 40 buts) il est le père (et agent) d’Eidur Gudjohnsen qui a joué au PSV de 1995 à 1997, Chelsea de 2000 à 2006, FC Barcelone de 2006 à 2009. Après un passage au Cercle de Bruges puis au FC Bruges entre 2012 et 2014 il est désormais sans club. C’est lors d’un match amical contre l’Estonie en 1996 que Arnor Gudjohnsen, ayant joué la première mi-temps, fut remplacé pour la seconde par son fils Eidur Gudjohnsen, ce qui constitue un fait unique dans l’histoire du football.

Serge, pour Belgian-team

Sur le même thème