• Diables Rouges
  • Rode Duivels
  • Red Devils
  • Equipe belge
  • Belgische team
  • Belgian team

Une seule équipe, un seul pays, un jeu, le football
pour une seule envie... gagner !

Sammy Bossut

Après des débuts en divisions inférieures, il signe à Zulte-Waregem en 2006, et devient le dernier rempart attitré des Flandriens. Sans faire de vagues, au fil des saisons, il s’installe parmi les meilleurs gardiens de D1. En 2014, il connait la consécration : une sélection en équipe nationale comme potentiel 3e gardien à la coupe du monde.

Michy Batshuayi

Attaquant affûté , il termine meilleur buteur belge de Jupiler League en 2013-2014. Plus tôt dans la saison, il remporte aussi le soulier d’ébène. Il a pu percer avec le Standard, quelques années après avoir été renvoyé par Anderlecht pour mauvais comportement. Sa réputation lui joue hélas parfois encore des tours.

Thorgan Hazard

A 14 ans, le petit frère d’Eden est repéré par le RC Lens. Il y fait ses débuts pro en Ligue 2, avant de signer pour Chelsea en même temps que son ainé. Prêté deux saisons à Zulte-Waregem, il se fait un prénom, remportant le soulier d’or et le titre de footballeur pro de l’année.

Radja Nainggolan

Né d’une mère belge et d’un père indonésien qu’il n’a pas connu, ce milieu polyvalent a gravi toutes les marches du foot italien. Parti de la Serie B à Pérouse alors qu’il n’a que 16 ans, il s’affirme à Cagliari, en devenant un joueur essentiel et l’un des chouchous du public. En janvier 2014, il passe à l’AS Roma où il s’impose également malgré la concurrence.

Adnan Januzaj

Formé au Brussels puis à Anderlecht, ce grand talent fait ses valises pour Manchester United à 15 ans. Pouvant porter les couleurs de plusieurs pays (Turquie, Serbie, Kosovo, Albanie, Angleterre), il refuse toute sélection jusqu’à ce que son choix final se porte sur la Belgique, deux mois avant la coupe du monde au Brésil.

Koen Casteels

Gardien de but grand et svelte. Formé à Genk, c’est sans avoir joué une seule minute en Jupiler League qu’il part pour Hoffenheim en 2011. Il s’affirme en Bundesliga, et profite de la suspension de Jean-François Gillet pour devenir 3e gardien des Diables.

Divock Origi

Outre les qualités de son papa Mike Origi (puissance, rapidité, pugnacité), Divock possède aussi un passeport belge. Après une première saison pleine de succès du côté de Lille, il est sélectionné par Marc Wilmots pour la coupe du monde 2014, à la grande surprise de tous.

Silvio Proto

Gardien d’origine italienne, il découvre la D1 à 17 ans avec La Louvière. Transféré à Anderlecht en 2005, il s’y impose au fil des années, malgré de graves blessures et la concurrence des débuts. Elu trois fois meilleur gardien du championnat en 2005, 2012 et 2013, il a remporté six titres avec les mauves, et est également le surprenant vainqueur du plus beau but de l’année 2009.

Simon Mignolet

A 18 ans, cet excellent gardien était déjà titulaire incontestable entre les perches de Saint-Trond. La suite, c’est quatre ans à Sunderland, puis un transfert de choix chez les Reds de Liverpool, dont il devient le premier représentant belge de l’histoire. Avec les Diables, il a joué la campagne pour l’Euro 2012, avant de devenir la doublure de Thibaut Courtois.

Toby Alderweireld

Né à Anvers, Tobias quitte très tôt la Belgique pour l’école des jeunes de l’Ajax Amsterdam. Il y signe son premier contrat pro à 17 ans, et joue ses premières minutes le 18 janvier 2009. A l’aube de la saison suivante, il gagne ses galons de titulaires en défense centrale, associé à un certain Jan Vertonghen. 4 ans et 128 matchs plus tard, il décide de quitter la Ere Divisie. Courtisé par Leverkusen, Liverpool ou Naples, il choisit finalement de rejoindre la Liga et l’Atletico Madrid. Appelé en équipe nationale depuis ses débuts pro, il gagne sa place sous Leekens, et s’impose sous Wilmots.

Thomas Vermaelen

Comme plusieurs de ses camarades, ce talentueux défenseur fut membre de l’école des jeunes de l’Ajax Amsterdam. Débarqué en équipe première à 19 ans, c’est en tant que capitaine qu’il quitte le club cinq ans plus tard, pour rejoindre Arsenal. International depuis ses 20 ans, il a, là aussi, déjà porté le brassard de capitaine.

Sébastien Pocognoli

Cet arrière gauche prometteur connait ses premiers exploits à Genk, avant d’émigrer vers les Pays-Bas et AZ Alkmaar. Il revient ensuite au Standard, son club formatteur, où il connait trois bonnes saisons avant de repartir tenter sa chance à l’étranger. Il évolue depuis 2013 sous les couleurs d’Hanovre, en Bundesliga.

Nicolas Lombaerts

Elégant défenseur central, produit de l’école Brugeoise, c’est à La Gantoise qu’il se révèle, en 2005. Deux ans plus tard, il quitte le pays pour la Russie et le Zénit St Petersbourg, abandonnant alors ses études universitaires pour embrasser une carrière footballistique lucrative. Avec le temps, il devient un pilier de son club, tout en étant régulièrement sélectionné en équipe nationale.

Laurent Ciman

Arrière axial ou latéral, Ciman a successivement porté les couleurs de Charleroi (2004-2008), du FC Bruges (2008-2009), de Courtrai (2009-2010) et du Standard. Bonne mentalité, valeur sûre du onze liégeois, il entre régulièrement en ligne de compte pour l’équipe nationale, malgré son manque d’expérience au plus haut niveau.

Jelle Van Damme

Défenseur central ou gauche au parcours atypique (dans l’ordre Lokeren, Beerschot, Ajax Amsterdam, Southampton, Anderlecht, Wolverhampton et le Standard), il est surtout connu pour son tempérament d’acier. Référence de la D1 belge, il n’a jamais vraiment réussi à s’imposer hors de nos frontières.

Jan Vertonghen

Gaucher polyvalent, Vertonghen fait ses classes au Beerschot, puis à l’Ajax d’Amsterdam. Depuis 2012, il joue pour les Totteham Hotspurs. Aligné en défense centrale dans ses clubs successifs, on lui demande en équipe nationale d’arpenter le flanc gauche. A l’aise avec les reconversions offensives, il possède également une bonne frappe et s’occupe souvent des phases arrêtées.

Guillaume Gillet

Joueur de couloir, défensif comme offensif, Gillet découvre la D1 à La Gantoise avant de poser ses valises à Anderlecht. Il y connait la consécration, sous la forme de plusieurs trophées et d’un brassard de capitaine. Il n’est pas le plus talentueux de nature, mais il se distingue par un courage et une mentalité exemplaires.

Daniel van Buyten

A 36 ans, Big Dan a connu une carrière en incessante évolution. Parti de Charleroi en 1999, ce solide défenseur est passé par le Standard (2 ans), Marseille (3 ans), Manchester City (prêt de quelques mois), Hambourg (2 ans) et enfin, le Bayern de Munich, club avec lequel il est toujours sous contrat. Appelé en équipe nationale depuis 2001, il a participé à la coupe du monde 2002, mais est surtout connu pour son but égalisateur inscrit dans les arrêts de jeu face à l’Ecosse, le 24 mars 2001. Depuis 2013, il est également le second belge, après Eric Gerets, a avoir remporté la Champion’s League.

Anthony Vanden Borre

Avec une première cap à 16 ans et demi, AVB était destiné à devenir l’un des plus grands talents de l’histoire du foot belge. De blessures en mauvais choix, il s’est brûlé les ailes à la Fiorentina, la Genoa mais aussi Portsmouth, avant de revenir au pays. Après un passage en demi-teinte à Genk, il revit littéralement sous les couleurs de son club formateur.

Steven Defour

Après sa première saison à Genk, le tout jeune Defour surprend son monde en signant au Standard. Capitaine, il y fait oublier le « monument » Sergio Conceiçao, et aide les rouches à conquérir deux titres. Il remporte lui-même le soulier d’or en 2007. Médian très doué, il évolue depuis 2011 sous les couleurs du FC Porto.

Nacer Chadli

Ce Liégeois d’origine marocaine a joué six ans aux Pays-Bas (Apeldoorn, Twente), avant de rejoindre, en 2013, la Premier League et les Tottenham Hotpurs. Après un match amical avec le Maroc en 2010, il choisit finalement de représenter la Belgique. Polyvalent, il peut jouer sur les ailes ou en numéro dix.

Marouane Fellaini

Passé par les jeunes d’Anderlecht, Mons et Charleroi, c’est au Standard que le grand Marouane s’impose en 2006. Après deux saisons en bord de Meuse, cet impressionnant « box-to-box » passe à Everton pour un montant record de 27,5 millions de livres. Il s’impose chez les toffees si bien qu’au bout de cinq saisons, il débarque au mythique club de Manchester United.

Kevin De Bruyne

Révélation des qualifs pour le Brésil, Kevin de Bruyne est un médian offensif et créatif. Après trois saisons pleines à Genk, il signe en 2012 à Chelsea, qui le prête au Werder Brême. Il s’impose en Allemagne, mais à son retour, n’est jamais aligné par Mourinho. Il retrouvera du temps de jeu à Wolfsburg. Aussi à l’aise à l’assist que face au but, son gentil minois cache en réalité un redoutable joueur.

Axel Witsel

Né d’un père Martiniquais et d’une mère belge, Axel grandit à Liège et fait son écolage au Standard. Il devient très vite un élément-clé dans l’entrejeu, aux côtés de Steven Defour et Marouane Fellaini. Vainqueur du soulier d’or en 2008, il fait aujourd’hui les beaux jours du Zenit St Petersbourg, après un an passé du côté de Benfica. C’est aussi le régulateur des Diables.

Kévin Mirallas

Ce Belge d’origine espagnole a mis du temps à confirmer les espoirs placés en lui. « Bon mais sans plus » à Lille puis Saint-Etienne, c’est à l’Olympiacos qu’il explose réellement. Meilleur buteur et chouchou des supporters, il quitte alors la Grèce pour Everton, où il s’impose sans difficulté. Attaquant efficace, il peut jouer en pointe ou sur les ailes.

Dries Mertens

Jugé insuffisant en équipe de jeunes d’Anderlecht, ce petit format est parti faire son trou aux Pays-Bas (Utrecht et PSV) avant de signer pour Naples en 2013. Là, il a réussi à s’imposer parmi les Hamsik, Higuain, Pandev et Callejón. International depuis 2011, il est souvent décisif lorsqu’il entre en cours de jeu.

Christian Benteke

Après avoir connu la Jupiler League au Standard puis à Genk, ce buteur-né traverse la manche et devient l’un des meilleurs strikers de Premier League, du côté d’Aston Villa. Chez les diables, c’est à l’aube de l’ère Wilmots qu’il se révèle comme le buteur qui manquait tant à l’équipe.

Moussa Dembele

Né d’un père malien et d’une mère belge, ce solide milieu offensif débute sa carrière pro au Beerschot à 17 ans. Passé par les Pays-Bas (Willem II, AZ Alkmaar), il traverse la manche pour rejoindre d’abord Fulham, et ensuite Tottenham. Connu pour sa puissance, sa technique et son sens du dribble, il est international depuis 2006.

Romelu Lukaku

Fils d’un ancien artilleur de D1, c’est à 15 ans qu’il découvre cette dernière, sous les couleurs anderlechtoises. Grande promesse du foot belge, il stagne un an à Chelsea, avant de rebondir à West Brom d’abord, et Everton ensuite. Alliant vitesse et puissance, bon de la tête et impressionnant balle au pied, Romelu a tout pour devenir un très grand du ballon rond.

Vincent Kompany

Formé à Anderlecht, le futur capitaine des Diables suscite vite l’admiration. Maître de la défense mauve à 18 ans, il remporte le soulier d’Or et connait ses premières sélections nationales. A 20 ans, Vince rejoint Hambourg, quittant une Belgique devenue trop petite. A cause d’une blessure au tendon d’Achille, il joue peu en Bundesliga. C’est à Manchester City que sa carrière explose, et qu’il s’affirme en tant que leader et défenseur de niveau mondial. En dehors des terrains, Kompany s’investit dans les affaires, mais aussi dans les associations caritatives comme SOS Children

Thibaut Courtois

Il est déjà considéré comme un des meilleurs gardiens au monde. Une seule saison en Jupiler League lui suffit pour remporter le championnat avec le KRC Genk, et taper dans l’œil des grands d’Europe. Transféré à Chelsea dans la foulée, il est immédiatement prêté à l’Atletico Madrid. Il se révèle avec les colchoneros, collectionnant les clean sheet et les trophées depuis 3 ans. Brillant sur sa ligne, royal dans les airs, à l’aise balle au pied, très précis dans ses relances, Courtois impressionne aussi par sa grande sérénité.

Eden Hazard

Perle des diables, et chouchou des supporters, c’est un de ces joueurs qui peut à lui seul faire basculer un match. Il réussit une brillante carrière à Chelsea, après avoir remporté plusieurs trophées avec Lille, ainsi que deux titres de meilleur joueur de Ligue 1 . Naturellement doué, il travaille sans relâche pour un jour devenir le meilleur au monde.

Au coeur des Diables Rouges (l'équipe nationale belge de football) avec Belgian Team, actualités, dossiers,… Toute l'info diabolique!